Les impacts du smartphone sur l'environnement

Avez-vous déjà pensé aux impacts que causent la production d'un smartphone sur l'environnement ? Et bien si non, nous allons vous expliquer tout cela en détails.

 

Dans un premier temps, sachez qu'il est nécessaire d'utiliser 70 matériaux pour produire un smartphone, notamment du verre, du plastique mais aussi une cinquantaine de métaux.

Sauf qu'avec un total de plus de 10 milliards de smartphones vendus dans le monde depuis 2007, autant vous dire que l'enjeu est énorme. En effet, l'extraction de la plupart de ces métaux affecte énormément notre écosystème puisqu'elle nécessite l'utilisation de produits chimiques qui pollue massivement les eaux, l'air et les sols. De plus, la fabrication de ces smartphones se fait rarement dans de bonnes conditions de travail, bien souvent les travailleurs sont exploités et des enfants sont, malheureusement, encore utilisés pour extraire les matières premières des mines.

 

Tout au long de son cycle de vie, en passant de sa conception à sa distribution, un smartphone contribue à l'épuisement des ressources de notre planète, bien que sa création et sa destruction restent les étapes les plus polluantes. Selon un rapport publié par l'ADME, le smartphone aurait déjà fait 4 fois le tour du monde avant d'arriver dans vos mains, générant donc une empreinte de carbone plus qu'importante.

 

Mais alors que pouvons-nous faire face à ce fléau ?

Acheter reconditionné est une excellente solution mais aussi un petit geste qui, sur le long terme, peut avoir un impact important sur le changement climatique à venir. Autrement, nous avons invitons à consulter notre dernier article qui vous donnera 5 super alternatives pour donner une deuxième vie à votre ancien smartphone.

En agissant ainsi, si vous évitez à ce dernier qu'il finisse dans une décharge à se désintégrer dans les sols provoquant une importante pollution des eaux.

 

N'hésitez plus, le reconditionné n'attend plus que vous !

Back to blog

Leave a comment

Please note, comments need to be approved before they are published.